« Samedi de l’économie » du 11 novembre 2017

« Samedi de l’économie » du 11 novembre 2017
Lieu : Mairie d’arrondissement de Sam Notaire, Guédiawaye
Thème : Le littoral de Guédiawaye : enjeux et perspectives pour le développement local
La ville de Guédiawaye, située sur la frange littorale nord–nord–ouest de la région de Dakar, est caractérisée par le chômage chronique des jeunes, l’économie de la débrouille, et une forte demande de services sociaux de base, largement insuffisants dans un contexte de croissance démographique soutenue. Comme un peu partout à travers le pays, le chômage et le désoeuvrement y marginalisent une part importante de la population (notamment les jeunes), créant chez elle un sentiment d’exclusion et l’exposant à la délinquance et l’émigration clandestine, entre autres.
Aussi, la ville de Guédiawaye, disposant de plusieurs kilomètres de plage, est-elle confrontée à des défis environnementaux majeurs, notamment l’érosion côtière et l’avancée de la mer. Pour fixer les dunes de sable et protéger les activités maraîchères derrière elles, une bande de filaos est plantée depuis le milieu des années 1970. D’une largeur de 200 à 300 mètres, cette bande est d’une grande utilité dans la lutte contre le changement climatique. Devant être protégée et renforcée comme ce fut le cas en 1995 et 2000, elle est aujourd’hui très menacée.
En effet, en plus du prélèvement sauvage et frauduleux du sable marin, on assiste à une véritable destruction du littoral avec des coupures abusives de filaos ou la transformation de la bande en dépotoir sauvage d’ordures. L’extraction quotidienne et abusive du sable marin entraîne non seulement le déracinement des plants de filaos mais favorise aussi l’avancée de la mer, exposant ainsi les populations de Guédiawaye aux impacts du changement climatique.
Une autre menace sur l’environnement du littoral est constituée par les coupes illégales de filaos opérées par les populations pour les besoins en bois de construction et en bois de chauffe. Toutefois, la plus grande menace pour ce rideau vert très résistant à l’air marin vient du fait qu’il est aujourd’hui la nouvelle cible de groupes immobiliers et/ou de politiciens haut placés qui prétextent de projets d’utilité publique pour morceler cet espace en parcelles destinées à la vente.
Déjà, en 2013, les autorités locales avaient annoncé quatre projets majeurs qui occuperaient une bonne superficie de la bande : un abattoir, deux cimetières (musulman et catholique), une mosquée et une église, un parking pour les édifices religieux, ainsi qu’une pépinière comme poumon vert. A cela s’ajoute l’extension de la VDN qui a pris à elle seule une bonne surface.
Comme d’habitude, les mêmes procédés sont utilisés : à la place des projets annoncés, on effectue des terrassements et des morcellements de terrains de 150 mètres carrés vendus à 15 millions la parcelle, selon les informations d’un membre du Collectif pour la protection du littoral.
Les populations de Guédiawaye, comme celles de Fanaye, Bambilor, et un peu partout à travers le pays, sont sur le pied de guerre pour lutter contre l’accaparement de leurs terres, lutte qui est également une lutte contre les effets du changement climatique.
Ce « samedi de l’économie » délocalisé discutera des défis environnementaux auxquels Guédiawaye et ses populations font face. Il abordera entre autres la question de la boulimie foncière ainsi que celle de la réponse à apporter aux besoins de plus en plus pressants en termes de logement.
Le Conférencier
Pour introduire le sujet, ARCADE et la FRL ont invité Mamadou Dieng, géographe–urbaniste de formation. Il est actuellement urbaniste à la Fondation Droit à la Ville, qui est chargée de la restructuration et de la régularisation des quartiers spontanés ou bidonvilles au Sénégal.
Auparavant, Mamadou Dieng a été :
Coordonnateur du programme Agenda 21 Local de la ville de Guédiawaye.
 Urbaniste dans l’équipe chargée de l’élaboration du plan directeur d’urbanisme de Dakar, horizon 2025.
Autres titres et activités :
 Il est conseiller municipal depuis 2014 dans la commune de Golf Sud.
 Coordonnateur du mouvement citoyen « Vision Guédiawaye ».
 Président de l’Association des résidents de la Cité des enseignants de Guédiawaye.
Agenda
9:00-9:30: Arrivée & inscription des participants
9:30-9:45: Mots de bienvenue du Comité local
9:45-10:00: Mots de bienvenue & introduction d’ARCADE et la FRL
10 :00-10 :45 : Intervention de Mamadou Dieng
10:45-11:00: Pause-santé
11:00-12:30: Débats
12:30-12:45 : Synthèse & conclusion
12:45-13:00 : Infos et divers
13:00: Cocktail
Pour rappel :
Quoi : Le littoral de Guédiawaye : enjeux et perspectives pour le développement local
Qui : ARCADE et Fondation Rosa Luxemburg.
Quand : samedi 11 novembre à partir de 09h.
Où : Guédiawaye, mairie de Sam Notaire
Web : www.rosalux.sn; www.arcade-afrique.org